Mon beau sapin

Publié le par Gabrielle Boivin

Dans quelques jours, des millions d’enfants se réveilleront pour débuter une journée bien spéciale. Ils ouvriront leurs petits yeux souriants, et courront jusqu’au salon pour découvrir le miracle de Noël.

En dessous de leur sapin.

Le Père Noël est venu cette nuit!

Il a apporté plein de cadeaux et mangé les biscuits de maman!

Je me revois toute petite, avec ces mêmes yeux souriants, devant tant de magie le matin du 24. Je me souviens avoir souvent demandé à mes parents comment il pouvait faire pour parcourir le monde entier sur son traîneau en une nuit. Comment faisait-il pour entrer chez tout le monde, donner les bons cadeaux aux bonnes adresses, pour avoir le temps de manger tous ces biscuits en une simple petite nuit? Et ils me répétaient, chaque année, qu’il pouvait arrêter le temps durant une nuit. Et je les croyais.

Je voudrais encore les croire.

C’est logique: je ne me suis jamais réveillée avec autant d’énergie que les matins du 24 décembre. Aussi reposée.

Je me souviens que j’essayais de rester éveillée le plus longtemps possible pour le voir. Juste un peu. Un p’tit coucou. Je lui laissais aussi des lettres, des fois. Avec l’espoir que peut-être il me répondrait. Mes plus beaux Noëls sont sans aucun doute ceux passés avec le Père Noël dans mon coeur. Jamais rien ne pourra remplacer cette fascination qui m’habitait.

En fait, il n’y a pas de Noël plus magique que ceux passés avec des enfants. Rien de plus magique que la lumière dans leurs yeux quand ils le voient. Rien de plus magique dans mes souvenirs que me réveiller le matin du 24, courir dans le salon en pyjama, m’asseoir devant le sapin, la tête pleine de questions. Rien de plus magique que de penser qu’il était venu chez moi, dans ma maison! Rien de plus magique que de voir tous ces cadeaux apparaître par magie.

La magie de Noël.

Moi, j’ai longtemps cru au Père Noël. Et j’ai longtemps voulu y croire. Il faut avouer que la majorité de la magie du temps des fêtes passe par lui. C’est la mascotte du mois de décembre! Comment peut-on ne plus croire en lui?

On grandit?

On ne veut pas perdre la face devant les amis à l’école?

J’suis certaine que j’ai plein d’amis aujourd’hui qui aimeraient retrouver ce sentiment d’émerveillement.

Pas besoin de retourner en enfance. Il faut seulement en avoir gardé le coeur.

Joyeux Noël à tous!

Commenter cet article

Sabrina Marcoux 23/12/2015 14:52

Tu me rejoint beaucoup avec ce texte et tu rejoindras beaucoup de gens par le fait même...! Bravo!!Rien de plus beau que la magie de Noel!! Je suis encore un enfant moi en ce temps de l'année....Mon chum te dirais peut-être trop! ahahaa Quel beau travail tu fais..... ;) Merci de nous faire du bien xx