Bublé et moi

Publié le

1er novembre. Ça y est, c’est l’heure de sortir la musique de Noël.

Yé!

C’est aujourd’hui qu’on commence à avoir hâte.

Certains trouveront que c’est trop tôt, moi j’trouve qu’il était temps. Non seulement j’ai hâte au 25 décembre, mais ça fait longtemps que j’attends pour ressortir mon seul disque de Noël.

Parce que moi quand j’aime un CD, je l’aime d’amour. Je l’aime tous les jours, dans l’auto, sur les haut-parleurs de mon téléphone, en cuisinant et en frottant.

Alors quand je tombe en amour avec un album de Noël, exemple Michael Bublé pour ne pas le nommer, j’trouve ça long un an d’attente. Même que j’essaie de l’étirer le plus possible après décembre. J’me dis que tant qu’il reste encore quelques décorations sur les toits du quartier, j’ai encore le droit. C’est ça l’argument que je donnerais à la police de la musique de Noël si elle me surprenait.

Le 1er novembre, j’trouve que c’est une belle date pour commencer à penser à Noël.

C’est vrai!

Si on attend à décembre, on tombe trop vite dans le tourbillon des préparatifs et on a pas le temps d’en profiter. On gaspille la magie, moi j’aime mieux l’étaler pour en avoir le plus possible.

Pour ceux qui ne sont pas encore convaincus, vous ne connaissez pas mon amie Andréane. Moi je sors ma musique le 1er, alors qu’elle fait son sapin dans 2 semaines. Maximum.

Son sapin: mon idéal de sapin à atteindre. C’est pas un sapin pour les doux. Il prend le salon au complet, en hauteur et en largeur. Et il est beau. Avec le tout village en dessous, l’Église et la fausse neige.

C’est pas tout: Bublé joue dans ses oreilles depuis le 7 octobre.

J’suis jalouse.

Le pire, c’est qu’elle m’avertit chaque année quand elle renoue avec ces fameuses chansons. Moi aussi je voulais l’écouter. Mais je voulais pas le gâcher. Parce que si tu écoutes toute l’année ton disque de Noël préféré, il y a un risque que tu te tannes. Que la magie s’en aille, qu’elle fane. Et Bublé c’est mon seul CD. Je dois l’économiser.. Elle, elle en a quelques-uns. Pour ne pas dire qu’elle les a tous.

Je me souviens au cégep, j’étudiais pour un examen redoutable, et j’étais stressée. Pour me rassurer, elle m’avait simplement tendu ses écouteurs et choisi une chanson. De Noël. J’ai excellé à mon examen, grâce à elle. Grâce à sa magie contagieuse du temps de fêtes.

C’est une professionnelle de Noël mon amie. Je l’envie.

Elle aime tellement ça, que quand j’habitais avec elle, j’me foutais aussi des normes. Des dates. Des conventions. La magie de Noël ne devrait pas passer par autant de règles. Au fond, c’est elle qui a raison. On ne décide pas quand la magie de Noël s’empare de nous. Quand elle cogne à la porte. Et on devrait la laisser entrer peu importe la date.

Moi, j’ai décidé que c’était aujourd’hui.

Allez! Chantez avec moi!

Commenter cet article