Les enseignants perdus

Publié le

C’est les yeux rougis que je suis entrée en classe ce matin.

Pourtant, la routine avait tout d’ordinaire. Un café pour passer à travers la journée, un chandail de laine pour être confortable. On court un peu, on arrive à l’école essoufflée. L’école, elle, n’a pas retrouvé sa routine matinale.

Dans la salle des profs, c’était silencieux. Le brouhaha habituel, la course aux photocopies et les discussions détendues, rien de cela ce matin. On était au ralenti. L’école était sur pause. Le calme anormal indiquait que quelque chose n’allait pas. Tout le monde regardait dans la même direction. Un intervenant était debout pour expliquer quoi dire, et comment gérer.

La cloche sonne.

Play.

C’est les yeux rougis que je suis entrée en classe ce matin.

En voyant le regard des élèves, je compris que l’annonce avait été un choc pour eux aussi. Comment des piliers peuvent-ils s’écrouler? Parce que c’est ce que nous sommes pour les élèves, des repères. Comment les enseignants peuvent-ils en arriver à de telles choses? Les élèves sont déboussolés, la tête pleine de questions sans réponses.

Entre membres du personnel, on se soutient, on se réconforte. C’est beau le soutien dans des moments pareils, ça console. C’est rassurant de voir que tout le monde s’inquiète pour tout le monde. On partage la peine, comme si c’était moins lourd à porter.

Les enseignants, malgré leurs deux mois de vacances si souvent mis en premier plan, en arrachent. Certains sont à bout, sans ressources. Être enseignant, c’est passer sa vie à donner, à se démener, et à s’oublier.

Ceci est un texte hommage aux enseignants qui donnent tout, et qui marquent les vies. C’est un hommage à mes anciens enseignants, ceux qui m’ont transmis leur passion du français et de l’écriture.

J’écris ce texte pour tous les enseignants qui sont perdus, et pour l’enseignant que nous avons perdu.

Commenter cet article

Maryse Boivin 09/02/2015 15:04

C'est touchant ma belle... continue...

Johanne Lavigne 05/02/2014 17:43

Quel bel hommage, Gabrielle! Tu es vraiment douée! :)

Anne Fournier 05/02/2014 16:42

C'est si touchant Bie. Tu as un talent indéniable pour l'écriture. Dans les circonstances, je crois bien que l'écriture est vraiment la plus belle des thérapies. Tu m'as touchée. Je te lirai encore.